Retour aux articles

Portrait de Selim, Chef de projet RH chez Bpifrance

Bpifrance s'est associé à MyJobGlasses pour présenter ses métiers aux jeunes talents. Financement, Investissement, Accompagnement, Export... Une vingtaine d'ambassadeurs Bpifrance se mettent à disposition des jeunes pour parler de leur métier et les accompagner dans leur démarche d'orientation. Aujourd'hui, Selim Hosni, Chef de projet RH chez Bpifrance, présente son parcours, son métier et son rôle d'ambassadeur.

  • Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Une fois mon bac en poche, j’ai démarré un cursus universitaire de droit à la Sorbonne. Au fur et à mesure de mon parcours, j’ai affiné mon orientation vers le droit social avec l’objectif de me spécialiser dans le domaine des ressources humaines, ce qui m’amènera jusqu’à l’obtention d’un Master 2 en Droit social et Gestion des Ressources Humaines décroché à l’Université Catholique de Lille. A la sortie de mes études, j’ai effectué un stage dans le département « développement territorial et reconversion d’entreprise » au sein du cabinet conseil RH appelé « Altedia », aujourd’hui « Lee Hecht Harisson ». Suite à cette expérience concluante, j’ai décroché mon premier CDI dans le département « stratégie social » de cette même entreprise.

Mes principales missions portaient alors sur l’animation de conventions de revitalisation et l’accompagnement d’entreprises en difficulté dans la recherche de repreneurs lors de la fermeture d’un site de production. Je travaillais également auprès de grands comptes dans la conduite du volet social de leurs projets de restructuration (PSE), ainsi qu’auprès des forces syndicales pour cartographier les bassins d’emplois et les possibilités de reconversions des salariés en amont de la mise en œuvre de plans économiques. J’ai saisi l’opportunité de rejoindre les équipes RH du pôle investissement de Bpifrance en 2017.

  • Pouvez-vous nous en dire davantage sur le métier que vous exercez aujourd’hui au sein de Bpifrance ? En quoi consiste-t-il ?

J'ai occupé le poste de chargé de développement RH au sein du pôle Investissement. Je travaillais sur les volets « gestion des talents » et « intégration » dont les missions attenantes touchent à plusieurs champs d’applications RH très intéressants. Dans ce cadre, je suis intervenu notamment sur la formalisation, le déploiement et l’animation du programme d’intégration dédié aux nouveaux entrants en CDI, ainsi que sur le pilotage de la revue des performances et la conduite du changement auprès des managers pour garantir la cohérence de notre politique RH vis-à-vis de la stratégie de l’entreprise. L’aspect compliance est également une composante importante de ce poste. il faut s’assurer que le niveau de risque relatif à l’activité de nos investisseurs respecte bien la réglementation AIFM en vigueur. Enfin, l’amélioration continue de nos process (revue des performances, refonte du recrutement…) constituait également une part importante de mes responsabilités.

Après 3 ans de travail passionnant sur ce poste, je m’apprête à devenir chef de projets RH avec un nouveau rôle axé sur le déploiement de solutions pour accélérer la digitalisation de nos processus internes et externes.

  • Quand et pourquoi avez-vous rejoint le programme MyJobGlasses ?

J’ai rejoint MyJobGlasses très récemment, au début du confinement, avec la conviction que ce projet réduit véritablement les inégalités sociales. J’ai eu la chance de bénéficier du réseau professionnel de mon cercle personnel. C’est par ce biais que j’ai pu échanger de manière concrète avec des professionnels des RH confirmant ainsi mon envie de travailler dans ce secteur. Beaucoup d’étudiants n’ont pas cette opportunité et je crois que MJG vient répondre à cet enjeu. Cette plateforme est gratuite, simple d’utilisation et ouverte à tous les étudiants qui souhaitent peaufiner leur projet professionnel grâce à des échanges francs et directs avec les professionnels. Une superbe initiative.

Je voulais par ailleurs contribuer à une meilleure compréhension des métiers de l’investissement qui sont généralement moins connus des étudiants.

  • Concrètement, que faites-vous faire en tant que membre et mentor de ce programme ?

J’ai déjà eu 4 entretiens avec des étudiants avec qui nous avons discuté de mon métier et plus globalement du secteur des RH. Certains étaient déjà bien renseignés. D’autres souhaitaient découvrir ce secteur. Nos échanges leur ont apporté un nouvel éclairage concret et utile permettant de vérifier si ce secteur collait à leurs attentes. En somme, nous avons validé ensemble leurs intuitions professionnelles. J’ai également pu aider une étudiante à nourrir son mémoire.

Suite à ces entretiens, certains m’ont ajouté sur LinkedIn. C’est très positif. MJG permet également d’élargir son réseau professionnel.

  • Avez-vous un conseil à leur donner pour bien réussir leur futur entretien avec un professionnel ?

Une bonne préparation est sans aucun doute la clé d’un entretien réussi. Il faut arriver avec des questions précises. Je vous donne mon exemple personnel. J’ai décroché mon premier stage car j’ai été le seul des candidats en lice à m’être renseigné en amont de l'entretien sur la loi Florange qui encadre la recherche de repreneur lorsqu’une entreprise se sépare d’un site de production. Cela m’a permis de poser les bonnes questions et de montrer aux recruteurs que je savais où j’allais. Il faut donc anticiper et préparer au mieux son entretien en se mettant déjà dans une posture professionnelle.

  • Plus globalement, avez-vous un message / un conseil à faire passer à ceux qui souhaitent rejoindre Bpifrance ?

Bpifrance possède une forte culture d’entreprise liée en partie à sa mission d’intérêt général. Il faut s’assurer d’être totalement en phase avec nos valeurs d’optimisme, de simplicité ou encore de proximité qui font de cette maison une entreprise si atypique dans le paysage bancaire français.


Déposer votre CV Restons en contact

Restons en contact

  • Pour consulter notre politique en matière de confidentialité des données lorsque vous candidatez chez Bpifrance, cliquez sur ce lien.