Retour aux articles

Portrait de Marine, Chargée de mission Accélérateur Fonds Partenaires et Développement chez Bpifrance

Bpifrance s'est associé à MyJobGlasses pour présenter ses métiers aux jeunes talents. Financement, Investissement, Accompagnement, Export... Les ambassadeurs Bpifrance se mettent à disposition des jeunes pour parler de leur métier et les accompagner dans leur démarche d'orientation. Aujourd'hui, Marine Jouët, Chargée de mission Accélérateur Fonds Partenaires et Développement chez Bpifrance, présente son parcours, son métier et son rôle d'ambassadeur.

  • Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Cela va peut-être vous surprendre, mais à la manière de ceux qui rêvent de devenir pilote de chasse ou archéologue, j’ai pour ma part toujours voulu travailler pour les jeux olympiques ! Mon parcours universitaire reflète cette ambition. Je me suis d’abord formée en économie – gestion et marketing à l’Université Paris Dauphine avant d’obtenir un mastère spécialisé en gestion de projets internationaux à l’ESCP. J’ai poursuivi une voie assez généraliste afin de laisser toutes les portes ouvertes à la réussite de mon projet qui a pris une nouvelle tournure lorsque j’ai rejoint le spécialiste de l’organisation d’événements, et par ailleurs prestataire pour les JO, GL events à la sortie de mon mastère.

Beaucoup souhaitent travailler pour les jeux olympiques. C’est en quelque sorte le graal dans le métier de l’événementiel. A mon arrivée chez GL Events, j’ai tout de suite demandé à travailler sur des événements internationaux. On m’a alors envoyé faire mes gammes sur la Coupe du Monde de Football en Afrique du sud. Une super expérience. Mais malgré mon engagement et ma volonté de fer, je n’ai pas eu l’occasion de monter jusqu’aux équipes en charge de l’organisation des JO. Les places sont chères.

J’ai continué mon parcours professionnel dans l’événementiel en rejoignant le Groupe Leaders League plus connu sous le nom Décideurs Magazine qui m’a notamment chargé d’organiser la première édition du Congrès des décideurs – Croissance et Innovation. J’ai alors découvert un monde nouveau et côtoyé des entrepreneurs, des grands groupes, des start-ups et des fonds d’investissements… que je mettais en relation lors de cet événement.

A force de les côtoyer, j’ai eu envie d’être indépendante et de créer ma boite de conseil. J’ai ainsi pu faire du business developpement, de la gestion de partenariats, de l’animation de communautés, de l’accélération de startup, de l’événementiel pour un panel de clients variés… C’est dans ce cadre que j’ai rencontré les équipes de la direction Fonds de fonds de Bpifrance que j’ai depuis rejoins pour animer la communauté des fonds d’investissement partenaires..

  • Pouvez-vous nous en dire davantage sur le métier que vous exercez aujourd’hui au sein de Bpifrance ? En quoi consiste-t-il ?

J’exerce aujourd’hui un métier qui n’existait pas il y a encore peu : chargée de mission Accélérateurs et Développement au sein de la direction fonds de fonds de Bpifrance. Mon rôle est d’animer une communauté de plusieurs centaines de fonds d’investissement partenaires de la banque pour favoriser l’échange et la collaboration autour de problématiques communes et ainsi contribuer au développement de cette industrie capitale pour le financement des entreprises françaises.

Un fonds d’investissement est géré par une société de gestion qui est une entreprise comme une autre. L’expertise historique en matière d’accompagnement développée par Bpifrance depuis le lancement du premier accélérateur PME concerne désormais ces entreprises grâce au récent lancement de l’accélérateur fonds partenaires.

Dans le cadre de cette initiative, je fais en sorte de rassembler ces fonds dans une même pièce et de créer un échange sur des problématiques communes, de leur fournir les outils, du contenu, des prestataires et consultants dont ils ont besoin et qui peut être utile à leur développement (études, analyses…). Ces activités sont complétées par une effervescence de nouveaux projets qui voient quotidiennement le jour. Aucune de mes journées ne se ressemblent !

  • Quand et pourquoi avez-vous rejoint le programme MyJobGlasses ?

J’ai rejoint le programme MyJobGlasses bien avant mon arrivée chez Bpifrance, dès 2017, lorsque je travaillais encore chez Décideurs Magazine. J’ai repéré cette start-up à l’occasion de l’un de nos événements et fût tout de suite intéressée par leur proposition. Mon métier a toujours été d’accompagner les gens et les organisations vers la réussite de leurs projets de développement et de croissance. Je crois qu’accompagner des étudiants dans leur parcours d’orientation n’est finalement pas si différent.

Mon principal objectif en participant au programme MJG est de transmettre mes connaissances et d’aider les étudiants à réussir leur orientation. Le métier que j’exerce, c’est-à-dire l’animation de communauté, se développe beaucoup et mérite d’être connu. Il se situe entre le conseil, l’événementiel, le partenariat et la production de valeur… C’est à nous qui exerçons ce métier d’en parler aux jeunes qui cherchent leur voie. Et puis, depuis la prise de mes nouvelles fonctions chez Bpifrance, j’utilise aussi MJG pour identifier des profils intéressants dans le cadre de futurs recrutements au sein de notre équipe ou de Bpifrance en général.

  • Concrètement, que faites-vous faire en tant que membre et mentor de ce programme ?

J’ai déjà échangé avec une trentaine d’étudiants aux profils variés qui sont pour la plupart du temps au début de leurs réflexions. Je leur donne toujours le temps nécessaire pour me poser toutes les questions qu’ils ont. Les sujets que nous abordons ensemble portent aussi bien sur entrepreneuriat, l’événementiel ou les métiers de Bpifrance…

A chaque fois, je crois que nos échanges sont utiles pour leur projet d’orientation. Les retours qu’ils me font sont positifs et je suis resté en contact avec certains d’entre eux, notamment via LinkedIn !

  • Quels sont les bénéfices qu'en tirent les jeunes que vous accompagnés ?

Cela leur permet de mieux comprendre la diversité des métiers qui existent aujourd’hui. Je partage également mon expérience sur la création et le développement d’un projet entrepreneurial. Sur ce point précis, je vois beaucoup de participants fantasmer en quelque sorte un projet de start-up . L’une des forces de ces discussions est aussi de se confronter à la réalité, que le projet soit entrepreneurial ou non. Certains souhaitent maintenant devenir intrapreneur… 

  • Avez-vous un conseil à leur donner pour bien réussir leur futur entretien avec un professionnel ?

Mon principal conseil utile est de préparer une question. C’est-à-dire de garder une question pertinente en réserve, qui concerne soit la personne en face de vous, soit l’entreprise, pour rebondir sur un échange ou conclure l’entretien.

Je conseille aussi de prendre soin du suivi après un entretien. Envoyer un mail de remerciement et réitérer sa motivation est toujours quelque chose de positif qui poussera votre candidature vers le bon sens.

  • Plus globalement, avez-vous un message / un conseil à faire passer à ceux qui souhaitent rejoindre Bpifrance ?

Si vous avez un profil entrepreneurial, que vous êtes passionné, dynamique et que vous avez la notion de l’intérêt général, je crois que vous êtes prêt à rejoindre Bpifrance :)


Déposer votre CV Restons en contact

Restons en contact

  • Pour consulter notre politique en matière de confidentialité des données lorsque vous candidatez chez Bpifrance, cliquez sur ce lien.